Comité

Le tourisme suisse combat l’initiative de résiliation

La libre circulation des personnes et l’accord de Schengen sont déterminants pour le tourisme suisse. Grâce à cet accord, nous ne bénéficions pas seulement de la libre circulation en Europe, mais nous prenons également part à un régime de visa commun. Cela permet d’atteindre d’importants marchés éloignés pour le tourisme et de garantir des milliers d’emplois en Suisse. Ces accords font partie des enjeux du 27 septembre. Afin de ne pas mettre en danger la libre circulation des personnes et l’adhésion à Schengen, la branche du tourisme rejette massivement l’initiative de résiliation.

Participer à la campagne
Les représentantes et représentants de la branche disent NON à l’initiative de résiliation qui serait tout à fait préjudiciable.
Nicole-Brändle

«Des relations stables avec l’UE sont fondamentales pour le tourisme suisse, surtout maintenant. Je dis donc NON à l’initiative de résiliation!»

Nicole Brändle Schlegel
Responsable Monde du travail, Formation et Politique chez HotellerieSuisse
Hans-Wicki2

«L’initiative de résiliation affaiblit le tourisme et menace des places de travail ainsi que la prospérité de la Suisse.»

Hans Wicki
Conseiller aux États et président des Remontées Mécaniques Suisses
Barbara-Gisi

«Nous avons besoin de continuité, surtout en période instable. Nous soutenons clairement le maintien des Accords bilatéraux I.»

Barbara Gisi
Directrice de la Fédération suisse du tourisme
Casimir-Platzer

«Sans les accords bilatéraux I, les conditions-cadres pour l’hôtellerie et la restauration suisses se détérioreraient considérablement.»

Casimir Platzer
Président de GastroSuisse et hôtelier Hôtel Victoria, Kandersteg
Nicolo-Paganini

«POUR la place touristique suisse et le maintien des Accords bilatéraux I, je dis NON à l’initiative de résiliation.»

Nicolo Paganini
Président de la FST
Annalisa-Giger

«L’ouverture et l’interconnexion sont des facteurs de réussite du tourisme suisse. Prenons-en soin.»

Annalisa Giger-Sialm
Membre du comité de GastroSuisse et hôtelière Hôtel Alpsu, Disentis
Claude-Meier

«La libre circulation des personnes est plus importante que jamais afin que la Suisse reste une destination touristique prisée au niveau international.»

Claude Meier
Directeur d’HotellerieSuisse
Sepp-Odermatt

«Les accords bilatéraux avec l’UE contribuent à une reprise rapide du tourisme suisse. C’est pourquoi: NON à l’initiative préjudiciable de résiliation.»

Sepp Odermatt
Directeur a.i., Remontées Mécaniques Suisses
Daniel-Borner

«De bonnes conditions-cadres économiques sont incontournables pour le tourisme et l’hôtellerie-restauration; surtout en cette période de coronavirus.»

Daniel Borner
Directeur GastroSuisse

Comité